Duel

Le duel, bien différent de la simple bagarre d’arme, est une affaire formalisée visant à régler un conflit entre deux gentilhommes. Il ne viendrait jamais à l’esprit de provoquer en duel une personne qui n’est pas honorable, d’où la prohibitation tacite de provoquer en duels des bourgeois, des non-Chrétiens ou des Irlandais (dans certains cas).

Il est à noter que la pratique est interdite par la loi, mais socialement acceptée et tacitement encouragée.

Comme on le verra, comme toute chose qui touche la France, tout est dans les nuances.

Parties

Évidemment, un duel implique deux combattants opposés, appelés principaux. Chacun d’entre eux est accompagné d’un second, dont le rôle est d’assurer que l’affaire est conduite honorable et selon les règles (non-écrites, pour la plupart). Les protagonistes peuvnet être accompagnés d’amis, dont le rôle est d’éviter toute mauvaise surprise de la part de la partie adverse.

Modalités

En Europe, les duels se font à l’épée et ne se terminent que quand l’un des principaux devient incapable de se battre. [Dans le jeu, un duel ne se termine que lorsqu’un des participants atteint 0 Lifeblood ou 0 Advantage]. Toutefois, certains duels peuvent, dans des cas particuliers, être “à l’outrance” (jusqu’à la mort). Un tel duel est réservé à un ennemi de longue date et ayant personnellement commis des gestes graves envers le gentilhomme courroucé.

Un duel est introduit par une déclaration dans laquelle le principal explique la raison pour laquelle il convoque en duel son adversaire. Les principaux eux-mêmes, ou les seconds, négocient alors un temps et un endroit pour tenir le duel. À cette étape, il est possible de s’excuser, ce qui satisfait l’honneur du principal.

Toutefois, si l’affaire se poursuit, les parties se rencontrent au moment et au lieu agréés antérieurement. Comme l’affaire reste illégale, il est préférable de choisir un endroit peu fréquenté, comme les Jardins du Monastère Carmes-Deschaussés ou le Faubourg Saint-Honoré.

Ce qui précède est toutefois la méthode “idéalisée”, il peut certainement arriver que la déclaration ne soit pas sous une forme parfaite et que les parties s’entendent pour un lieu et un moment qui s’appellent “ici et maintenant”.

Conséquences

Une fois le duel accompli, l’affaire est considérée comme close, l’honneur étant restauré. Toutefois, ce bel esprit chevaleresque cède souvent devant la rancune et la vengeance que ce soit celle du perdant ou celle de ses amis.

Perdre un duel n’entraîne pas nécessairement de réprobation sociale. Tout dépend des circonstances.

Évidemment, un dueliste victorieux verra sa réputation grandir.

Par contre, convoquer en duel une personne manifestement moins apte peut causer des problèmes,tout comme tuer son adversaire. Les tribunaux – et les gens en général – n’auront aucune hésitation à juger une telle personne comme un meurtrier.

Duel

De cape et d'épée FXR FXR