Les anectodes de Châteauvieux

Voici quelques anectodes que se plait à raconter Ephrem Griot De Chateauvieux lorsqu’il rencontre quelque ami ou parent.

L’histoire de Baye Saint-Léger

Un gentilhomme de Beauce, entre Dourdan et Etampes, nommé Baye-Saint-Léger, avait une fort belle femme, laquelle avait une femme-de-chambre aussi belle qu’elle.

Le mari, comme on se lasse de tout, devint amoureux de cette fille, la presse; elle résiste, et enfin le dit à sa maîtresse. La femme dit: «Il faut l’attraper. Dans quelque temps faites semblant de consentir et lui donnez un rendez-vous.» Or, il arriva que le propre soir que Saint-Léger avait rendez-vous de cette fille, un de ses meilleurs amis vient chez lui. Pour s’en défaire, il le mène coucher bien plus tôt que de coutume. L’ami en a du soupçon, veut savoir ce que c’est; il le lui avoue. Ce gentilhomme lui en fait honte, et lui persuade de lui donner sa place; il va au rendez-vous au lieu de Saint-Léger. Il y trouve la femme de son ami, qui, pour se moquer de son mari, avoit joué tout ce jeu-là. Il fait ce pourquoi il étoit venu.

Elle a conté depuis que, de peur de rire, elle se mordoit les lèvres. C’étoit dans un jardin, et il ne faisait point clair de lune. L’ami revient bien satisfait, et le mari se couche auprès de sa femme. Le récit que lui avoit fait son ami lui avoit fait venir l’eau à la bouche; il veut en passer son envie. Sa femme lui dit en riant: «Seigneur Dieu! vous êtes de belle humeur ce soir.—Que voulez-vous dire? lui dit-il.—«Eh! répondit-elle, ne vous souvenez-vous plus du jardin?» Le pauvre homme devina incontinent ce que c’était. Il ne fit semblant de rien; mais il en fut si saisi, qu’il en mourut. Elle, depuis, a été fort abandonnée.

Un cadeau pour la Reine

L’infante Claire-Eugénie envoya une naine à la Reine dans une cage. Le gentilhomme qui la lui présenta dit que c’était un perroquet, et offrit à la Reine, pourvu qu’on n’ôtât point la couverture, de peur de l’effaroucher, de lui faire faire par ce perroquet un compliment en cinq ou six langues différentes. En effet, elle en fit un en espagnol, en italien, en français, en anglais et en hollandais. On dit aussitôt: «Ça ne saurait être un perroquet.» Il ôta la couverture et on trouva la naine. Elle crut assez pour être une fort petite femme, et on la maria à un assez grand homme, nommé Lavau, Irlandais, qui était à la Reine. Elle fut femme-de-chambre et mourut au bout de quelques années en mal d’enfant.

Le marchand de Bordeaux

Un marchand de Bordeaux, dont je n’ai pu savoir le nom, était amoureux de la servante de sa femme, et afin de pouvoir coucher avec cette fille, sans que sa femme s’en aperçût, il obligea l’un des garçons de la boutique à tenir sa place pour une nuit, après lui avoir bien fait promettre qu’il ne toucherait point à Madame. Ce garçon, qui était jeune, ne put se contenir et fit quelque chose de plus que le mari n’avoit accoutumé de faire. Le lendemain, la femme croyant que cela venait de son mari, car il était revenu coucher auprès d’elle un peu devant le jour, lui alla porter un bouillon et un couple d’œufs frais. Le marchand s’étonne de cet extraordinaire: «Eh! lui dit-elle en rougissant, vous l’avez-bien gagné.» Par là il découvrit le pot aux roses. Par la suite, il accusa ce garçon de l’avoir volé, et le mit en procès. Ce garçon dit le sujet de la haine de son maître, et, par arrêt du parlement de Bordeaux, la femme fut déclarée femme de bien, et le mari cocu à très-juste titre.

Les anectodes de Châteauvieux

De cape et d'épée FXR FXR