De cape et d'épée

1625- Rififi à Venise

Où la première de l'Arianna s'avère fort mémorable

Non loin des murs du couvent où était retenue Dafne, nos amis dressèrent un plan d’action et se lancèrent à l’ouvrage.

Agile comme un chamois, La Croix gravit le mur et descendit dans le jardin, évitant les gardes qui discutaient de chose et d’autre, dont l’arrivée prochaine d’esclavagistes turcs. Le maître d’armes de France mit hors de combat les gardiens de la porte extérieure et put ouvrir celles-ci.

De Joigny et Ponthieu firent une entrée bruyante et attirèrent l’attention des gardiens vers eux, pendant ce temps, La Croix et de Bourbon-Condé, déguisée en soeur, tentèrent de trouver Dafné.

Ponthieu n’eut aucune difficulté à grimper vers le parapet pour rejoindre ses adversaires, pendant que Joigny tirait du pistolet à qui mieux-mieux (bien que sa tentative d’intimider eu moins de succès).

Bourbon-Condé, travestie en nonne, était si convaincante que la Mère supérieure lui ordonna e s’assurer que la prisonnière de la cellule 17 ne s’échappe pas. Sourire en coin, la belle marquise s’avança pour délivrer Dafné, une religieuse présentant de nombreux airs de famille avec le vicomte de Joigny.

La Mère supérieure releva ses manches et décrocha un coup de poing terrible au vieux vicomte. Ce dernier, généralement hostile aux vieilles harpies et encore plus à celles qui le menancent, répliqua avec un coup de feu qui mit fin à l’assault de colossale mégère.

Tous fuirent ensuite les lieux avant d’y faire d’autres rencontres malheureuses. Si le vicomte fut initalement réticent à expliquer son histoire familiale, la pression exercée par quelques commentaires de La Croix lui firent dire quelque chose. Le vieux chevalier continue cependant à garder le silence sur sa paternité de la religieuse.

Dafné expliqua que le sénateur et l’ambassadeur espagnol de Cueda se donneraient rendez-vous lors de la première de l’Arianna du compositeur Monteverdi. Misère! La première commencerait sous peu.

Nos amis firent appel à Monsieur de Châteauvieux, dont la Croix se rappelait l’intérêt pour l’opéra, qui les invita dans sa loge, trop heureux d’avoir des compatriotes avec qui discuter.

Tous portèrent attention à ce qui se déroulait dans la loge du sénateur. C’est avec un mélange d’appréhension et d’intérêt que La Croix et Bourbon-Condé apperçurent Alvarro Pietro de Santos dans la loge du sénateur.

Tous passèrent à l’action, prétextant qu’il fallait “absolument” que Châteauvieux soit présenté au sénat. De bonne nature, l’ancien géolier mais toujours épicurien se prêta à l’exercice.

Dafné voulut se joindre, mais Joigny lui ordonna de ne pas se mêler à ça. Lorsque la religieuse voulut protester, le vieil homme sortit sa dernière arme: son autorité paternelle! De son côté, Bourbon-Condé se dirigea vers les coulisses.

Après s’être occupé des Suisses mercenaires (même Châteauvieux participa à l’effort collectif), nos amis pénétrèrent dans la vaste loge,

l’ambassadeur lança alors un rouleau de plans à Alvarro qui saisit un cable pour quitter les lieux, survolant la foule. De La Croix le suivit et les deux adversaires de toujours atterirent sur la salle, devant un public surpris et bouche bée. De la Croix démontra un certain talent de chorégraphie martiale, mais l’Espagnol était paralysé par tant de regards dirigés vers lui. Pendant que Monteverdi s’arrachait les cheveux, Bourbon-Condé saisit aisément les plans de sa main et tous fuirent Venise.

La Valteline ne tomberait pas aux mains des Habsbourg!

De son côté, Monsieur Châteauvieux fut honoré par le roi pour sa démarche efficace.

Comments

Mais quel imbroglio!

1625- Rififi à Venise
 

F-X, le “pacing” de cette partie était… parfait. Juste assez effrené, juste assez de rebondissements, et finir sur les planches, ben… quel coup de chapeau au genre! Bravissimo! :D

1625- Rififi à Venise
 

J’appuie Alex! Tu as beau dire que tu faisais dans le “théâtre d’été”, j’ai trouvé que le pacing de la partie était super. Et Châteauvieux! Définitivement un fan de cet insupportable énergumène. :)

1625- Rififi à Venise
FXR FXR

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.