Bastille

Bâtie au XIVe siècle et destinée à défendre la porte Saint-Antoine ainsi que les remparts de l’est de Paris devenus plus vulnérables, la Bastille ou Bastille Saint-Antoine était initialement un véritable château et un arsenal.

Ses huit tours portaient les noms de tours du Coin, de la Chapelle, du Trésor, de la Comté, de la Bertaudière, de la Basinière, du Puits et de la Liberté. L’entrée se faisait par la rue Saint-Antoine et donnait sur la Cour de l’Avancée qui abritait des boutiques et une caserne.

Pour l’isntant, son utilité comme prison est marginale. En effet, Paris disposent, outre de prisons ordinaires, de l’Hôpital général, de deux prisons d’État, dont le donjon de Vincennes.

On y loge principalement des détenus de qualité, soit des nobles ou des grands bourgeois. Ceux-ci bénéficient, moyennant paiement, de bons repais, de meubles et de bois de chauffage et sont parfois même autorisés à correspondre avec l’extérieur et recevoir des visites.

Pa rcontre, des cachots situés à six mètres de profondeur logent les prisonniers insubordonnés. Ceux-ci sont beaucoup moins agréables.

La rente accordée au gouverneur de la Bastille est vue comme très lucrative, considérant l’importance des sommes versées par les détenus pour leur entretien.

On est généralement “embastillé” (emprisonné à la Bastille) suite à la signature d’une lettre de cachet par le roi ou par un de ses ministres et ce, sans procès aucun.

Bastille

De cape et d'épée FXR FXR